Auteur/autrice : Ludovic G.

Ouverture de capital, une opportunité ?

[TV@TL7] #EXCOLOIRE sur le plateau de la télévision stéphanoise.

Belle soirée, sur le thème « l’ouverture de capital, une opportunité ? ».

Une cinquantaine de chefs d’entreprises sont venus découvrir les expertises et les témoignages, dans un contexte d’émission de télé, de @LaurentSimon @MichelBiolay @SandrineBellivier @SébastienTrescartes @GautierMoulard @OlivierCave @BenoitFabr @JeanFressinet @GuillaumeBeyens.

J’ouvre mon capital, une opportunité pour qui ?

Suite à la réunion intitulée « # Nom de code financement » ayant connu un vif succès, nous poursuivons l’exploration des solutions de croissance de l’entreprise avec une conférence

« J’ouvre mon capital, une opportunité pour qui ? »

afin de mettre à jour les apports d’un partenaire financier pour la croissance de l’entreprise, la fidélisation et le recrutement des talents, assurer une transmission.

Lire la suite

Examen et Adoption Projet Loi de Finance 2020

Le 19 novembre 2019, le projet de loi a été adopté en première lecture par l’Assemblée nationale.

Le texte avait été présenté au Conseil des ministres du 27 septembre 2019 par Bruno Le Maire, ministre de l’économie et des finances, et par Gérald Darmanin, ministre de l’action et des comptes publics.

Pour plus d’information cliquez ici

 

@ www.vie-publique.fr

 

 

Vers une facturation électronique obligatoire entre entreprises

Les factures que les assujettis à la TVA sont tenus d’émettre pour les opérations qu’ils réalisent en application de l’article 289 du CGI peuvent actuellement être transmises sous format papier ou sous forme électronique.

L’article 56 du projet de loi de finances pour 2020 prévoit que les factures établies dans le cadre des relations entre assujettis à la TVA seraient obligatoirement émises sous forme électronique à compter du 1er janvier 2023, et au plus tard au 1er janvier 2025, selon un calendrier et des modalités fixés par décret.

Les données figurant sur ces factures électroniques devraient, par ailleurs, être systématiquement transmises à l’administration fiscale pour leur exploitation à des fins, notamment, de collecte et de contrôle de la TVA

L’entrée en vigueur de cette obligation serait progressive, entre le 1er janvier 2023 et le 1er janvier 2025. Le calendrier et les modalités d’application du dispositif seraient fixés par décret en fonction, notamment, de la taille des entreprises concernées et du secteur d’activité dans lequel elles interviennent..

Un rapport établi par la DGFiP, en lien avec l’ensemble des parties prenantes (entreprises, professionnels de la comptabilité, intervenants de l’administration) et avec l’appui d’experts internationaux, serait remis au Parlement avant le 1er septembre 2020. Ce rapport devrait permettre d’identifier le champ de l’obligation de dématérialisation des factures et d’évaluer les solutions techniques, juridiques et opérationnelles les plus adaptées ainsi que, pour chacune des options envisagées, les contraintes organisationnelles et les gains attendus tant pour le recouvrement de la TVA que pour les entreprises.

Guy NEULAT

 @ Editions Francis Lefebvre – La Quotidienne

Projet art. 56

ZI Molina La Chazotte Sud
108 Rue de l'Avenir - BP 178
42004 Saint Etienne
Cedex 1 France